Rechercher sur le Site

un chs-ct Académique honteux ! |
COMMUNIQUE DU SNUDI FO 34 5 mai : un CHS-CT...
Publié le 9 mai 2020 | SNUDI-FO 34

COMMUNIQUE DU SNUDI FO 34

5 mai : un CHS-CT Académique honteux !
Toujours le flou, la désorganisation et la mise en danger des collègues !

Nous attendions beaucoup de ce CHS-CT Académique, nous pensions enfin avoir des réponses à toutes nos questions... eh bien non ! Dans le plus grand mépris des personnels et de leurs représentants syndicaux, la rectrice ne répond quasiment à rien ! Toutes les organisations syndicales présentes ont dénoncé ce comportement... dans l’attente du CHS-CT départemental qui doit se tenir demain matin ...

Se cachant derrière la confiance qu’elle fait à chaque enseignant, la rectrice laisse chacun de nous aller au feu, sans cadrage, hors-mis la circulaire ministérielle parue ce matin et le protocole sanitaire qui n’est rien d’autre qu’un guide pour que nous fassions tout le boulot nous-mêmes et SURTOUT que nous en assumions la responsabilité.

Ils ont tellement peur de la grogne et de la résistance qui montent de toutes parts, ils sont tellement peur que l’annonce du président Macron de réouverture des écoles ne puisse se tenir, qu’ils sont prêts à nous laisser faire tout et n’importe quoi pourvu que l’on rentre et que l’on organise la garderie au MEDEF !

Et quand on lui fait remarquer que nous n’aurons pas notre formation sanitaire pourtant prévue dans le protocole ou que les médecins scolaires ne seront pas assez nombreux pour venir dans les écoles élaborer le protocole sanitaire, elle nous répond simplement : ne vous en faites pas, cela sera progressif, chacun à son rythme, vous pouvez faire deux jours de prérentrée, des petits groupes, faire rentrer certaines classes avant d’autres, des horaires aménagés...

Mais bien entendu, il n’y aura pas le dépistage systématique... et les masques seront livrés par l’Education Nationale "prochainement" (vous le voyez, nous sommes dans le domaine de la haute précision !). Surtout que ce n’est plus signalé comme obligatoire.

Les 3 seules infos importantes que nous sommes arrivés à glaner sont les suivantes

- Les personnels à risque ou côtoyant des personnes à risque seront effectivement maintenues en télétravail sur simple attestation sur l’honneur, dans un premier temps, en attendant un formulaire de leur médecin (la liste des personnes à risques est récupérable dans la circulaire ministérielle du 4 mai et ICI).

- Une mesure d’exception aurait été prise dans le cadre de la crise sanitaire pour que l’Etat se substitue à tout enseignant qui serait poursuivi au pénal... sauf s’il commet un faute délibérée. Ce dispositif, d’une part, confirme le caractère dangereux de cette rentrée mais surtout demande vérification sur sa faisabilité juridique (nous vous tiendrons au courant). Et, comment réellement évaluer la faute délibérée ?

Le sujet de la responsabilité pénale est un sujet brûlant et vous avez dû voir sur les messageries des écoles, ce message de "Cap Autonome" qui nous explique que l’on n’aura ni responsabilité pénale ni possibilité d’exercer droit de retrait... donc que nous sommes bon pour le service !!! Il est bon de rappeler qui s’agit-là de l’ex Autonome de Solidarité maintenant gérée par la MAIF et dont l’indépendance vis à vis de l’Etat est plus que contestable puisqu’ils sont aussi les avocats du Recteur dans chaque académie (un échange de bons procédés, quoi, pour pousser les collègues à la reprise !). Les petits arrangements entre amis ça aident ....

Enfin, pour certains qui auraient lu le compte-rendu de l’audience que la rectrice à accordée au SNALC : Attention, ce syndicat coutumier de la manipulation (comme la fraude électorale) et aux méthodes peu scrupuleuses a annoncé (malheureusement) une fake news : non les collègues eux-mêmes parents de jeunes enfants n’auront pas le choix de rester chez eux pour télétravailler !
Et même plus grave encore, les enfants d’enseignants ne seront pas systématiquement accueillis dans leur classe ou même dans leur école ! (Ainsi, un de nos collègues doit mettre ses enfants au collège pour pouvoir faire sa prérentrée lundi 11 mai).

Pour autant, rien n’est encore joué et nous pouvons gagner l’annulation de cette rentrée le 11 car la colère monte de toutes parts : municipalités, parents d’élèves, enseignants, Sénat plus de 55 000 signatures sur la pétition FO... et le ministre a bien dit que si les conditions sanitaires n’étaient pas réunies, l’école n’ouvrirait pas.

Pour le directeurs, il es primordial de se protéger en refusant d’établir une protocole propre à son école et de renvoyer la responsabilité à notre supérieur hiérarchique, l’IEN. Pour ceux qui auraient anticipé un plan de rentrée, il faut qu’ils exigent la validation par leur IEN, sinon pas de rentrée !

FO l’indépendance, FO la différence
Pour revendiquer et reconquérir
ADHEREZ AU SNUDI FO 34

cale




Documents Liés
Audience Dasen
PDF - 897 ko
Communiqué intersyndical départemental
PDF - 202 ko
calendrier du mois de mai

Vendredi 15 mai

Réunion d’information syndicale en visioconférence vendredi 15 mai à 18h spéciale rentrée. Nous ferons un point complet de la situation.

Inscrivez vous en nous envoyant un mail à l’adresse suivant : snudi.fo34@gmail.com


SPIP 3.2.4 [24285] habillé par le Snudi Fo